CAPSULE ET SURCAPSULE EN MATIERE MONO PLASTIQUE POUR LA REALISATION D’UNE BOUCHE COMPLEXE DESTINEE A UN CONTENANT SPECIFIQUE POUR BOISSONS ALCOOLISEES

OBJET DU PROJET

Dans certains pays du monde où la liqueur est exportée, il a été demandé d’avoir une fermeture mono-matière pour permettre son recyclage et non sa destruction.

Le produit actuel se compose d’une capsule en polypropylène pré-filetée et d’un surbouchon en ABS.

Nous avons choisi de développer un projet où tous les détails sont dans un seul matériau.

Le surbouchon doit être réalisé en quatre formats de même forme mais de dimensions différentes, cela impliquera la construction de huit moules.

Le surbouchon, en plus d’être imprimé et assemblé, doit pouvoir être décoré aussi bien sur le dessus que sur les quatre côtés des murs avec un procédé de dorure à chaud.

Il n’existe pas de solution de verrouillage mono-matière similaire sur le marché.

CONTENU DES ACTIVITÉS DE R&D

La capsule complète doit sûrement avoir la même forme et le même fonctionnement que celle actuellement utilisée sur le marché mais en mono matière.

Le projet prévoit que tous les composants soient produits en PP

Le projet comprend : deux moules pour la capsule, huit moules pour les deux composants qui forment le surbouchon de différentes tailles, deux machines d’impression à chaud, deux soudeuses à ultrasons, six presses sur lesquelles monter les moules.

Les quatre presses sur lesquelles seront montés les moules composant la surcapsule doivent être équipées de robots à deux axes pour la prise et l’assemblage de la surcapsule.

Les deux machines de moulage de capsules pré-enfilées impriment et le produit est immédiatement emballé.

Par contre, en ce qui concerne le surbouchage, les lignes doivent fonctionner de manière synchronisée entre elles dans toutes les phases, donc des stations tampons doivent être prévues entre un processus et le suivant.

Les robots à deux axes devront sortir les pièces des moules et les déposer sur un tapis qui amènera les pièces vers un premier entrepôt tampon, puis un manipulateur pneumatique effectuera un pré-assemblage des deux pièces qui composent la surbouchon , celui-ci doit avoir une vitesse de un égale ou supérieure à celle du moulage, puis les pièces pré-assemblées seront acheminées vers les machines de soudage par ultrasons.

Les deux surfaces des pièces qui composent la surcapsule et qui entreront en contact pour le soudage par ultrasons nécessitent une forme de profil prédéterminée et avec une géométrie spécifique en fonction des dimensions des pièces à souder et du matériau utilisé, ceci phase doit être développée et conçue en collaboration avec le fournisseur des machines à souder.

Après le soudage, un nouveau poumon d’accumulation est prévu qui précède l’impression à chaud, les machines qui feront ce processus doivent être conçues pour faire les cinq impressions en ligne, c’est-à-dire qu’une première impression fera deux faces latérales et le dessus en utilisant trois cliscè d’impression, en continuant sur la table de la machine la pièce tournera à 90° puis les deux autres parois latérales seront imprimées, après cette phase il y aura un poste de contrôle avec un système de vision pour vérifier à 100% la qualité du produit, dernière phase , emballage en carton au moyen d’un manipulateur pneumatique qui devra positionner les pièces de manière ordonnée et entre une couche et l’autre une feuille de protection doit être interposée pour éviter les abrasions superficielles des pièces.

Potrebbero anche interessarti: